Combien pèsent vos choux? Trois kilos? Une misère! Avec Don Carmen ils pèseraient jusqu'à 45 kgs!

Aller en bas

Combien pèsent vos choux? Trois kilos? Une misère! Avec Don Carmen ils pèseraient jusqu'à 45 kgs!

Message par Admin le Mer 20 Oct - 1:43

Dans la vallée de Santiago, au cœur du Mexique, un paysan tout simple, Don José Carmen, défraye la chronique.depuis deux décennies... Il produit, en effet, des choux de quarante-cinq kilos, des pieds de maïs de cinq mètres de haut, des blettes d’un mètre et demi, et ses terres ont dix à cinquante fois plus de rendement à l’hectare pour une utilisation de fertilisants ... cent fois moindre.

Don Carmen dit:

"J’ai commencé par m’asseoir auprès des plantes, je me suis mis à les observer. Puis je leur ai demandé de m’aider. Les plantes, comme tout ce qui vit, ont une forme d’intelligence qui leur permet de communiquer avec nous, il suffit de les écouter. Parfois, pendant la nuit, je sens que mes plantes ont soif, alors je marche jusqu’à mon champ, et je les arrose jusqu’à ce qu’elles soient satisfaites.

C’est absurde d’appliquer à la lettre les conseils d’arrosage, car, comme les êtres humains, chaque plante est différente.

Les hommes n’ont pas tous des affinités avec les plantes, et les plantes avec les êtres humains. C’est une question de compatibilité, comme les rhésus sanguins entre les êtres humains. Les plantes elles-mêmes peuvent se regrouper selon le genre semblable, en fonction de leurs énergies. Par exemple, l'on peut marier le haricot rouge et le maïs parce que ce sont des plantes qui s’entraident. Mais d’autres peuvent se combattre, comme la mangue et l’avocat, et même s’entretuer.

Si l’énergie d’une plante se heurte à la nôtre, la plante peut préférer mourir plutôt que de nous accepter. Certains par contre sont nés avec des dons pour cultiver, et s’entendent bien avec un grand nombre de plantes. On dit alors qu’ils ont la main verte.
Quant à moi, certaines plantes m’acceptent, d’autres pas: celles-là, je n’ai pas le droit de les cultiver.
"



Don Carmen prouve qu'une autre agriculture est possible
Chimistes, agronomes, ingénieurs et techniciens sont accourus de partout pour suivre le travail de cet homme hors du commun, qui a su décoder les dessins des Codex Aztèques avant même de savoir lire, bénéficier de la science d’un sage tibétain et d’un biologiste allemand pour faire l’alchimie unique de ses fertilisants, savoir cultiver sur terres salées, créer de nouvelles plantes non-transgéniques résistantes aux maladies... Et même faire pleuvoir.

Le miracle, c’est Don José Carmen Garcia Martinez, qui, avec son amour pour les plantes, les paroles qu’il leur adresse et d’anciennes recettes aztèques, a réussi à cultiver des légumes géants. Il a produit ainsi des choux de 45 kg, des pieds de maïs de 5 m. de haut, des feuilles de blette de 1,5 m. de long, 7 à 8 courges par pied (1 à 2 habituellement), 110 tonnes d’oignons par hectare (16 tonnes normalement).



Un journaliste péruvien, Yvo Perez Barreto, est allé trouver Don Carmen chez lui et a raconté tout ce qu’il y a vu. Mais ce n’est pas le seul témoin: l’Université d’agronomie de Chapingo (Mexique), sous l’autorité du Professeur Nicolas Cerda, spécialiste des sols, a comparé les résultats de Don Carmen avec ceux obtenus par les méthodes de l’Université sur des terrains contigus. Des ingénieurs du Ministère de l’agriculture mexicain sont venus analyser l’eau, les légumes, les semences et surtout le terrain volcanique de l’agriculteur. Rien de particulier n’a été décelé.

Parmi les savoir-faire de Don Carmen l'on peut noter

- Cultiver sans pesticides et multiplier jusqu’à dix fois la production agricole;
- Utiliser 700 g de fertilisant par hectare, au lieu des 500 kg habituels dans l’agriculture intensive;
- Cultiver sur terres salées;
- Créer de nouvelles plantes résistant aux maladies, non transgéniques…

Au début, sur sa terre presque stérile, il s’asseyait à côté des plantes et leur demandait de l’aider. Don José Carmen est convaincu que c’est grâce à la communication qu’il a établit psychiquement avec les plantes qu’il a obtenu ces résultats miraculeux. Pour lui, le secret c’est l’Amour qui lui donne cette main verte.


Son livre donne des tas de recettes, de trucs, qui pourraient révolutionner la planète, tout en changeant la mentalité humaine: l’amour à la place du profit immédiat.

En savoir plus:
http://www.magique-trotter.com/accueil.html
L’homme qui parle avec les plantes (avec cahier photos). Auteur: Yvo Perez Barreto. Presses du Chatelet - 1998. Un Documentaire de 52 minutes, du même auteur, est aussi disponible chez l’éditeur.




_________________
"Ce monde est dangereux! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire"
Albert Einstein
avatar
Admin
Admin

Messages : 147
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 8
Localisation : Toulouse

http://onseditout.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum